Vient de sortir : "La symphonie du vivant: comment l'épigénétique va changer votre vie !

Couverture

Voici l’ouvrage sur la révolution scientifique considérée comme l’une des plus importantes de ces cinquante dernières années. Un livre qui va changer votre vie !

De quoi s’agit-il donc ? Jusqu’à peu la science expliquait que nous étions programmés par notre patrimoine génétique. Or, il n’en est rien… Cette nouvelle révolution, appelée épigénétique, montre que l’environnement – ce que vous mangez, l’air que vous respirez, le style de vie que vous adoptez … – va inhiber ou activer certains de vos gênes.

Bref, vous êtes comme dans une symphonie, co-auteur de votre vie, de votre santé, de votre équilibre.

Joël de Rosnay raconte cette révolution. Comment elle touche bien entendu tout le vivant : les hommes, les animaux (les abeilles dont un simple changement de nourriture peut leur faire devenir reine ou ouvrière), et les plantes. Combien elle modifie la frontière autrefois tangible entre inné et acquis.

Mais l’auteur ne s’arrête pas là, puisqu’il émancipe cette notion fondée sur l’interdépendance individu-milieu à la société. Et dessine, à l’aune de cette révolution épistémologique, les fondements du monde de demain : passage d’une démocratie représentative – verticale – à une démocratie participative – horizontale –, dans laquelle les citoyens interviennent directement sur les décisions politiques ; avènement d’une économie collaborative ou circulaire fondée sur l’idée d’intégration du milieu dans les processus économique, etc… Un livre fondamental pour comprendre cette révolution majeure, qui a des répercussions à la fois sur la manière dont vous allez construire votre vie personnelle et sur les futures évolutions sociétales.

 

 

 

février 26, 2018 dans Actualité, Livres, Revue de presse | Permalink | Commentaires (0)

Un quotidien sous influence

Par Jean-Luc Ferré (Les clés de l'actualité)
Une nouvelle dimension s'ouvre à l'un des plus vieux périphériques informatiques que nous connaissons : l'imprimante. L'imprimante en trois dimensions est en effet arrivée. Joël de Rosnay et Carlo Revelli, auteurs du livre La Révolte du pronétariat, détaillent son fonctionnement : "Une plate-forme mouvante descend dans un bain de plastique liquide, qui est polymérisé par couches successives sous l'effet d'un laser. On voit ainsi l'objet (un jouet, un crâne pour l'enseignement de l'anatomie, etc.) prendre forme sous les yeux de l'utilisateur". La moins chère de ces imprimantes coûte aujourd'hui 14 000 dollars. Mais on imagine toutes les productions possibles si l'outil se met un jour à la portée des portefeuilles du grand public.[...]

novembre 30, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Peut-on rester connecté ?

Le Figaro Magazine

Joël de Rosnay a publié La Révolte du pronétariat, des mass media aux media des masses, chez Fayard, en janvier de cette année. Ce livre, téléchargeable gratuitement sur www.pronetariat.com (il existe une version en MPS) analyse la nouvelle démocratie instaurée par l'utilisation des nouveaux medias de masse (internet, blogs, SMS, chats.)

Le Figaro Magazine - Existe-t-il un risque d'addiction aux technologies de communication (Internet, mobile, messageries...) ?
Joel de Rosnay - Oui bien sûr. C'est même une question très étudiée par des psychologues et des psychiatres dans le monde. En Chine, il existe des cliniques spécialisées dans le traitement des "cyberaddicts" et le gouvernement prend des mesures pour protéger les jeunes.[...]

novembre 18, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Joël de Rosnay : des mass media aux medias des masses ou la Longue Traîne

Le courrier du meuble et de l'habitat

L'Internet va bouleverser le commerce en effet, les consommateurs devenus des "consommacteurs" peuvent désormais produire des services, des contenus, les échanger et parfois les vendre.

Des environnements intelligents

Internet n'est plus seulement un media, c'est un environnement dans lequel nous vivons et, de plus en plus en raison de la convergence numérique. Auparavant les supports papier photo, magnétophone n'étaient pas compatibles, désormais tout est transformé en O et 1 et tout devient alors compatible.
Internet n'est pas une nouvelle technologie de l'information et de la communication, mais une technologie de la relation. Il y a aujourd'hui, près d'un milliard de personnes connectées à la Toile et la croissance est rapide, surtout dans les pays asiatiques et en Amérique du Sud.[...]

novembre 10, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Grande première : un ouvrage intégralement mis en ligne avec l'autorisation de Fayard

Six mois apres sa publication, La révolte du pronetariat, des mass media aux media des masses,
ouvrage de Joel de Rosnay en collaboration avec Carlo Revelli, a été mis en ligne sur www.prone- pronetariat.com, avec l'autorisation de l'éditeur Fayard, constituant ainsi une première dans l'édition française, voire internationale. Ce livre applique ce qu'il préconise la mise à disposition gratuite au
plus grand nombre d'un ouvrage de référence sur la révolution du web. L'ouvrage est accessible
sous différents formats : lecture chapitre par chapitre au format HTML ; téléchargement en intégralité au format PDF ; écoute audio en temps reel, téléchargement audio au format MP3 zippé.

broun

octobre 18, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (1) | TrackBack

Pronétaires de tous les pays, unissez-vous !

Par Pierre-Antoine Merlin (DSI).

En matière d'appropriation du savoir, internet change tout. C'est la thèse d'un livre agaçant, parfois, limpide et didactique, toujours.

Depuis trente ans, Joël de Rosnay s'est fait une spécialité de décrypter et d'analyser les mouvements de mode économiques, scientifiques et sociétaux. Son dernier opus, justement intitulé La révolte du pronétariat, n'échappe pas à cette règle. On y trouve des aperçus fulgurants qui enchanteront les uns, et des raccourcis saisissants qui agaceront les autres. D'autant que l'auteur n'oublie jamais de se citer, de crainte, sans doute, que son influence ne soit minorée par ses contemporains.

Parmi ses apports les plus probants : la description minutieuse de ces " usagers, internautes, blagueurs, citoyens comme les autres, mau qui entrent de plus en plus en compétition avec les infocapitalistes traditionnels ". Une thèse qui trouve son aboutissement lorsque Joël de Rosnay renvoie à une déclaration prémonitoire du fondateur de Netscape. " Le vrai défi d'internet n 'est pas d'envoyer des informations à des internautes, mais de répondre à leurs demandes personnalisées. L'avenir du réseau repose sur sa capacité à faire remonter et à prendre en compte le gigantesque feed-back d'internet. " Ce qui n'est pas sans danger pour les professions de l'information : comment séparer le bon grain de l'ivraie, sur une Toile en expansion continue ? Comment faire le départ entre la communication, la rumeur, le vrai et le faux, le gratuit et le payant, le fiable et le fantaisiste ? Le parti-pris de Joël de Rosnay, comme presque toujours, est optimiste. Question de caractère, sans doute. Mais aussi une interprétation plausible des mouvements qui animent les promesses de la blogosphère. Cet examen ne fera pas taire les critiques.
D'aucuns gloseront sur la tendance de l'auteur à survoler ses sujets sans craindre redites ni approximations.
Reste que la mise à disposition de réflexions certes éparses, mais souvent pertinentes, sur le monde qui vient est un service public qui s'ignore.

septembre 15, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Bloc-notes

MCD (musiques & cultures digitales)

Comment faire la pari des choses être a la fois critique et optimiste par rapport à "la révolution numérique " qui remet fondamentalement en cause la plupart des principes de création d'information et d'échange...? Tout simplement en regardant cette évolution technologique d'un oeil neuf sans chercher à calquer des modes opératoires et explicatifs datant du siècle dernier, voire plus... C'est en partie I'optique adoptée par JOEL DE ROSNAY qui rappelle, par exemple à propos de la polémique sur les droits d'auteurs que cette législation a été forgée en 1777, à l'époque où la propriété se manifestait par un enclos autour d'un terrain. Le numérique obligeant bien évidemment de repenser ces notions sur d'autres modalités. Prenant la mesure des nouvelles attitudes des internautes qui deviennent de plus en plus des acteurs, si ce n'est des prescripteurs (blogs, etc.) et non plus des consommateurs passifs formant ainsi une démocratie digitale - Joël de Rosnay a écrit La Révolte du Pronetariat. Publié chez Fayard au début de I'année, ce livre est désormais disponible en intégralité et gratuitement sur le Net au format pdf et en audio www.pronetariat com.

septembre 1, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

La nouvelle nouvelle économie

Par Nicolas Santolaria (Technikart).

[...]Le scientifique Joel de Rosnay, qui a récemment théorisé dans un livre, la Révolte du pronétariat (Fayard), ce basculement paradigmatique des « mass médias aux medias des masses », a pourtant sa petite idée. « La nouvelle économie va naître a partir de flux massifs sur des sites gratuits depuis lesquels il sera possible de vendre des services personnalisés a très bas prix. Les consommateurs satisfaits en parleront. D'où mon équation : flux + buzz = bizz. »[...]

septembre 1, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Interview de Joël de Rosnay

Par Magnol (Sud Ouest)

[...]Ce qui m’a également frappé dans mon univers professionnel, c’est le succès du journal en ligne Agoravox que j’ai lancé, en juin 2005, avec Carlo Revelli. Mis gratuitement à la disposition des internautes, il attire chaque mois 550 000 lecteurs ! L’étonnant phénomène des blogs décrit dans mon livre « La Révolte du pronetanat » montre qu’aujourd’hui l’édition doit s’appuyer sur les blogs des auteurs.[...]

août 26, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Internet invente la télé libre

Par Jonathan Bouchet-Pertersen et Eric Mandel (Le Journal du Dimanche).

[...]L'internaute n'est plus un consommateur passif, il peut aussi se faire réalisateur, auteur ou journaliste. Un " consommacteur " selon la formule de Joel de Rosnay. Cet ancien professeur du Massachussets Institute of Technology, est l'auteur du livre La révotle du pronetariat "Les prolétaires décrits par Karl Marx n'étaient pas propriétaires de leur outil de production, tandis que les pronetaires s'approprient, eux, les outils d'information numérique (video et photo) traditionnellement
détenus par les seuls medias traditionnels, explique t-il. Internet retrouve en fait sa vocation originelle être un outil de connexion des gens avec les gens, une technologie de la relation".[...]

août 6, 2006 dans Revue de presse | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack